01 février 2009

le mystère de la note bleue en résumé

le_mys10 

 

, à Yves Pépin*. Chaque soir, à la tombée de la nuit, l’immense scène aquatique située au coeur du parc, s’anime pour conter aux visiteurs l’histoire de Mike, le DJ populaire et branché qui affronte DJFX, son homologue virtuel dans un duel musical à la recherche d’un son unique : la note bleue. Décibelle, la petite fée volante, va les guider dans un univers multicolore d’ondes graphiques, de percussions, de glissades sonores. Lasers, images géantes sur écrans d’eau, jets de feux et de lumière composent cette féerie musicale grandiose qui conclut la journée au Futuroscope en apothéose.

 

Chaque soir, à la tombée de la nuit, spectacle inclus dans le prix du billet d’entrée au Futuroscope. Durée : 30 min.

*Une féerie musicale grandiose signée Yves Pépin

Directeur de la société organisatrice d’événements ECA2, Yves Pépin est reconnu mondialement comme concepteur et producteur de divertissements géants, temporaires ou permanents, telles que les cérémonies d’ouverture des Jeux olympiques de Pékin en 2008, la Coupe du monde de football en 1998 ou les Jeux paralympiques d’Athènes en 2004. Yves Pépin a notamment été récompensé, dans la catégorie « spectacle nocturne » par trois Thea Awards (qui récompensent au niveau mondial les plus grands projets menés dans les parcs de loisirs) pour Aquamatrix, à l’exposition universelle de Lisbonne en 1998, pour le ballet pyrotechnique du passage à l’an 2000 à la Tour Eiffel et pour le spectacle ‘El Tajin’ sur le site archéologique de Veracruz au Mexique. C’est la troisième fois que le Futuroscope fait appel à Yves Pépin pour concevoir son spectacle nocturne. Le Lac aux Images en 2000 et Le Miroir d’Uranie en 2002 avaient déjà recueilli un grand succès public.

Le Futuroscope a choisi de confier son nouveau grand spectacle nocturne,

Le Mystère de la Note Bleue

Posté par blogfuturoscope à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


30 janvier 2009

chocs cosmiques en résumé

Chocs_cosmiques

 

 

Confortablement installés dans des fauteuils inclinés, les visiteurs pénètrent au coeur de l’univers, emportés par un spectacle mêlant force et poésie. Les images scientifiques d’une qualité exceptionnelle, produites par les satellites de la NASA, ont été modélisées pour permettre des simulations de phénomènes cosmiques en 3D. Elles sont commentées avec humour par Lorànt Deutsch qui apporte un ton réjouissant à cette expérience accessible à tous.

Aujourd’hui, près de 400 000 objets errent dans le système solaire. Les étoiles, les planètes et les galaxies sont en perpétuel mouvement. La force gravitationnelle agit sur ces corps célestes, les attirant les uns aux autres, jusqu’à provoquer leur collision.

Du passé au futur, propulsés dans la Voie lactée, les visiteurs sont interpellés par les phénomènes naturels qui se déroulent sur le dôme au-dessus de leurs têtes. De la collision de blocs de roche et de glace naît la Lune. De l’impact d’un astéroïde, il y a 65 millions d’années sur notre planète, découle un bouleversement total de la vie sur Terre provoquant l’extinction massive d’espèces vivantes telles que les dinosaures. Dans deux milliards d’années, les scientifiques prévoient que la Voie lactée sera percutée par Andromède pour ne former qu’une seule galaxie. Liés aux origines et à l’évolution de l’univers, ces chocs cosmiques ont créé le passé, affectent le présent et façonnent l’avenir.

Film

Lorànt Deutsch

D’origine hongroise, Lorànt Deutsch grandit à Sablé/Sarthe et rejoint Paris pour faire ses débuts sur scène au théâtre Mouffetard. Puis, il tient pendant cinq ans le rôle de Tom dans la série Les Intrépides. Il tourne de nombreuses publicités, parmi lesquelles Yop et Gervais. En 1998, il entame sa carrière cinéma avec Le Ciel, les oiseaux et... ta mère ! de Djamel Bensalah. En 2005 et 2006, il interprète le rôle de Mozart au théâtre dans Amadeus. En 2006, il incarne Sartre jeune dans le téléfilm Les Amants du Flore et joue ensuite dans la pièce d’Oscar Wilde, L’importance d’être constant. Lorànt Deutsch est passionné par l’Histoire de France et les rues de Paris. C’est aussi un grand amateur de football qu’il pratique encore à haut niveau.produit par l’American Museum of Natural History et diffusé sur un écran hémisphérique de 21 m de diamètre. Durée : 23 min.

Posté par blogfuturoscope à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 janvier 2009

le seigneur du ring : dossier

PLAN_sdr

Le_seigneur_du_ring_affiche_1

Présenté en alternance au pavillon des Mondes virtuels  de 2006 à 2008.

LE FILM...

L’acteur virtuel Slim naît sous vos yeux quand le voilà soudain propulsé star d’un hilarant match de boxe. Son adversaire ? Une impressionnante montagne de muscles. Suivez Slim sur le ring et encouragez-le ! Assistez en 3D à un combat explosif au cours duquel tous les chocs visuels sont permis. Slim, remportera-t-il la victoire ? Une expérience dont on ressort K.O !

seigneur_du_ring_1

seigneur_du_ring_2

seigneur_du_ring_3

La salle de l'Imax 3D continuera d'abriter le désormais cultissime film Cyberworld et accueillera les bras ouverts le Seigneur du Ring, projeté en alternance. Cet événement cinématographique nous présente les stars de demain. Produit en animation par ordinateur, ce film 3D nous transporte dans le monde des acteurs virtuels. Deux hôtes comiques, Phil & Maria, nous font assister à la création de Slim, un personnage à la fois naïf et sans peur. Juste au moment où il est prêt pour son gros plan, Slim se retrouve sur un ring dans les années 30 où il devient la star involontaire d’un hilarant match de boxe entre un tout petit homme et une montagne de muscles.

Le_seigneur_du_ring_affiche_2

Crée par la maison de production montréalaise TFX Animation, la bande-annonce de Aventures en Animation 3D -le titre original- a gagné, à elle seul, une dizaine de prix internationaux, dont le prestigieux Clio Award, oscar de la publicité.

BANDE ANNONCE DE "LE SEIGNEUR DU RING"

 


Bande annonce de "Aventures en animation 3D"

 

L'AVIS...

Le film se présente sous deux aspects : le côté "détente" par sa capacité à nous présenter un film de qualité en 3D ou les personnages sont plutôt comiques, et le côté "ludique" et le film nous explique au passage la réalisation des personnages virtuels. C'est donc un bon film mais qui reste assez long et dont ont se lasse à regarder plusieurs fois.

1. Qualité de l'image : très bonne qualité de la 3D, on s'y croirait presque - 1 pt
2.
Effets spéciaux : bien -
1 pt
3.
Musiques : renforce le côté "comique" du film -
1 pt
4.
Action : On rentre parfaitement dans la thématique du parc, qui est de se divertir tout en s'instruisant - 1 pt
5. Les voix : pas trop mal, parfois des côtés un peu "lourd" -
0,5 pt
6.
L'histoire / le sujet : bien qu'il y ai un côté assez drôle du personnage central, tout  le monde n'aime pas la boxe, de plus, après plusieurs visionnages, on se lasse vite - 0,5 pt
7. Les commentaires : bien sans vouloir trop en faire -
1 pt
8.
Effets extérieurs : bien que les lunettes rendent la 3D parfaite, on se croit dans la salle ou a lieu le match de boxe - 0,5 pt
9. Durée : trop long, environ 40 mn - 0 pt
10. Thématisation de l'attraction : heureusement que la thématisation de l'autre film en alternance "Cyberworld" est là, de plus, on fait le rapprochement de la thématisation avec "Les mondes virtuels" étant donné que dans "Le seigneur du ring", on nous explique les secrets de l'animation 3D - 1 pt

NOTE  :    7,5  /  10

Posté par blogfuturoscope à 00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

25 janvier 2009

ecodingo en résumé

 

ecodin10En 2052, le climat s’est considérablement réchauffé. Les acteurs économiques mondiaux organisent une grande course de véhicules volants pour soutenir la recherche de moyens de locomotion alternatifs. Pour y participer, les pilotes doivent respecter une règle : utiliser des moyens de propulsion non polluants. Réalisé en images de synthèse synchronisées aux mouvements des sièges et commentées par un journaliste sportif,

EcoDingo

entraîne les visiteurs les plus téméraires dans une course futuriste aux univers graphiques étonnants. Bouclés à bord de leur vaisseau écologique, les pilotes du futur affrontent obstacles imprévus et facéties de leurs concurrents à un rythme effréné. Action, rire et sensations sont au programme de cette aventure en cinéma dynamique.

Une production exclusive pour le Futuroscope par Cube Creative. Sièges animés par des vérins hydrauliques, synchronisés à la projection du film. Durée : 5 min.

Posté par blogfuturoscope à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

22 janvier 2009

le prix de la créativité publicitaire décerné au futuroscope pour son spot "les animaux du futur"

Communiqué de Presse

Jaunay-Clan, le 20 janvier 2009. Le Parc du Futuroscope vient de remporter le Prix de la Créativité publicitaire décerné par le Centre de Communication de l'Ouest (CCO), en partenariat avec le magazine Stratégies, dans la catégorie meilleur film TV et cinéma, pour le spot Les Animaux du Futur.
Après avoir décroché en avril dernier le Grand Prix du Jury à « Laval Virtual » (le grand rendez-vous européen de la réalité virtuelle), et remporté le prix de l’innovation technologique aux Tourism @wards à Nice en décembre dernier, pour son application de réalité augmentée*, le Futuroscope vient de remporter une nouvelle récompense qui plébiscite, cette fois, le film publicitaire réalisé pour le lancement de l'attraction. "La publicité TV était l'élément central et constitutif d'un dispositif global de communication destiné à lancer la nouvelle attraction des Animaux du Futur : buzz affichage, street marketing, relations presse, ...", explique Dominique Hummel, Président du Directoire du Futuroscope. Cette nouvelle récompense salue le travail d'équipe et le professionnalisme de l’Agence de Communication intégrée** (ACI) qui a assuré la communication de la nouvelle attraction phare du Parc. Réalisé par Michel Meyer (Agence de production Blue Marlyn), - on lui doit les dernières publicités de Carte d'Or, du Roquefort et de l'Office de Tourisme d'Egypte - le spot des Animaux du Futur a été diffusé en plusieurs vagues, sur TF1, France Télévision et les chaînes de la TNT / Câble et Satellite en affinité avec la cible enfants. "Le spot est une mise en scène de l'instant émotionnel ressenti par le visiteur en situation. C'est un instantané magnifié. L'idée est de susciter le désir du téléspectateur par son identification au ressenti du visiteur", expliquent Virginie Shirley, responsable de l'Agence de Communication intégrée et Olivier Héral, Directeur artistique du Futuroscope. Le Président du Jury, Yves de la Fouchardière, par ailleurs président des Fermiers de Loué, a félicité Dominique Hummel, Président du Directoire, en lui offrant… un poulet fermier de Loué vivant, en clin d'oeil aux Animaux du Futur. "Le caracoureur est un lointain descendant du gallinacé de Loué", a souligné avec humour Dominique Hummel.
Pour en savoir plus :
www.les1000delouest.com/meilleur-com/grand-prix/2008/95.asp www.lesanimauxdufutur.com/blog/
*Les Animaux du Futur est une attraction qui associe la technologie révolutionnaire de la « réalité augmentée » à un scénario possible de l’évolution des espèces. Grâce à cette technologie avancée, les visiteurs du Futuroscope participent à un safari dans le futur. A bord de véhicules d’expédition, les visiteurs-explorateurs sillonnent des décors réels reconstituant les habitats de notre planète, tels qu’ils pourraient évoluer dans un futur lointain, sous l’effet des changements climatiques notamment. Munis de jumelles et de bracelets capteurs, ils voient surgir virtuellement et en 3D les animaux qui pourraient peupler la planète dans 5, 100 et même 200 millions d’années, et peuvent ainsi interagir avec eux.
**Depuis 2006, le Parc du Futuroscope s'est doté d'une agence de communication intégrée (ACI) qui a la responsabilité de la stratégie de communication ainsi que l'ensemble de la création des visuels publicitaires, la création des films publicitaires ainsi que la production de tous les supports de communication destinés à l’ensemble des cibles et des actions promotionnelles de l’entreprise (Relations Presse, marketing opérationnel, Internet, etc.). Au total, ce sont plus de 200 dossiers traités chaque année. L'agence intervient sur les différentes problématiques liées à l'attractivité et à la communication du parc mais intègre aussi, en lien avec la Direction Générale et la Direction du Développement, une réflexion stratégique sur le développement et l'exploitation du Parc, notamment en concevant le positionnement des restaurants, boutiques, attractions ainsi qu'en veillant à la cohérence de communication sur site (information visiteurs, discours des personnels, enseignes…) et événementielle.

Contact Presse Futuroscope

Jérôme NEVEUX
05 49 49 20 42 / 06 82 83 63 20

Posté par blogfuturoscope à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


20 janvier 2009

cyberworld

 

cyber_photo
Présenté à l'imax 3D de 2001 à 2008

L'expérience virtuelle Cyberworld est une expérience IMAX jamais vue en animation 3D. Elle met en vedette de nouveaux personnages et de bons vieux amis comme Bart Simpson et les Fourmiz. Par la magie de la technologie, cette incroyable aventure sera d'une réalité saisissante.

Aidez Miss Figg à chasser les bugs du système informatique d'un musée virtuel. Vivez en 3 Dimensions des aventures impressionnantes et comiques(Avec les Simpsons notamment), et revivez comme si vous y étiez une scène du film "fourmiz" . Le film est projeté avec le procédé Imax 3D (lunettes polarisées).

 

 

EXTRAITS VIDEOS


Cyberworld


Pet Shop Boys - Liberation

 

PHOTOS

 

cyberworld_in_3d_4

 

CW_106

 

antz_cyberworld_001

 

 

TEXTE TRADUIT DE L'ANGLAIS PAR GOOGLE TRADUCTEUR

Cyberworld''''offre 55 minutes de éhontée, et très souvent de détourner, de la technologie excès. Il combine le crâne-cliquetis, le globe oculaire-tendre le gigantisme de format Imax avec le dernier en date d'animation par ordinateur: 3-D animation par ordinateur. Avec sa chute libre vertigineuse et swoops, et toutes sortes de créatures surgissent de juste en face de votre visage, il est aussi bien un parc à thème frisson monter comme une vitrine de la dernière ingéniosité technique.

Le trajet commence par un sprint à travers le labyrinthe de néon d'un processeur de l'ordinateur. Cette mai vous rappeler d'un Intel commerciale de quelques années, et avec bonne raison: que fabricant de puces a contribué à produire ce spectacle somptueux. Bientôt, vous trouverez dans un espace caverneux qui ressemble à un flipper géant - la Galleria Animatica - où vous êtes accueilli par une animation violet-plaqués top Phig nommé, avec la voix de Jenna Elfman.


Dans la mesure où Cyberworld'',''qui s'ouvre aujourd'hui au Théâtre Imax Sony Lincoln Square, a un terrain, il s'agit d'Phig batailles de la bande dessinée avec trois bugs, qui mangent leur chemin à travers la Galerie du code, ce qui provoque toutes sortes de dégâts. (Le code de chaînes de caractères sont représentés par l'imbrication des tours de clignotement des chiffres, qui tombent comme des dominos.) Le film sur le véritable objectif, cependant, est de fournir une vitrine de l'animation 3-D de différentes nations et les entreprises, et elle offre un bon échantillonnage des ce que des équipes de gens très intelligents avec de gros ordinateurs et beaucoup d'argent peut faire.

Par exemple, Sony Pictures Imageworks peut évoquer un cerveau lancinant rose qui vit dans un château torchlighted. Hors du cerveau émerge une sorte de danse-sculpture de Brancusi chose. (Pardonnez le jargon technique.) Les Pet Shop Boys, le groupe pop britannique, en partenariat avec des yeux nouveaux, de convoquer un troupeau de chefs de vol d'or, qui ondulent à travers le ciel à la hauteur de la chanson du groupe de libération''.''Il sont également certains bugs comique qui jouer au basket-ball (grâce à Portées & Partner) et de la danse (dans un Outtake de Dreamworks'''''Fabián Rodríguez).

Il est très intelligent, et parfois passionnant. Le monde sous-marin imaginé par Ex Machina, une société française, est supérieure à Disney's Dinosaur''.''Mais la meilleure partie de Cyberworld''''arrive à la fin, lorsque nous nous trouvons dans une très familier - et deux - dimensions - rose salle de séjour appartenant à l'Amérique le plus populaire de quatre doigts de bande dessinée famille, les Simpsons.

L'épisode dans lequel Homer erre en dehors du plan mondial de Springfield dans un solide à géométrie univers parallèle a été brillant lorsqu'il est apparu à la télévision il ya plusieurs Halloweens. Vu sur un 80 pieds écran à l'aide de lunettes spéciales, il est envoûtante.

''Ce ressemble à un endroit très cher,''dit Homère comme les cônes et les cubes de zoom autour de lui. '', J'ai l'impression de gaspiller beaucoup d'argent juste ici.''Chef Wiggum Pendant ce temps, la Flandre, le Dr Hibbert et le reste de la distribution essayer de lui glisser en arrière plat vieux Springfield, qui se sent, au milieu de la pyrotechnie de Cyberland'',''comme à la maison. Cyberland''''est plein d'ingéniosité fascinante;''''The Simpsons est une œuvre de génie.

CyberWorld

Réalisé par Colin Davies et Elaine Despins, écrit par Charlie Rubin, Steve Hoban et Hugh Murray, basé sur une histoire de M. Murray; Hummie musique par Mann; produit par M. Hoban et M. Murray, comprend les segments de la Brummbaer Monkey Brain''Sushi, Jerzy Kular''de la''Krakken: Aventure avenir dans l'océan, Howard Greenhalgh''du''Pet Shop Boys: de libération de Paul Sidlo''''Ce soir, la performance du''Peter''travées de Joe Fly & Sanchez, ''Eric Darnell et Tim Johnson''''Fabián Rodríguez et Bob Anderson''Simpsons: Homer3''; publié par Imax Film Distribution. Lors de la Sony Imax Theater Lincoln Square, 1998 Broadway, à la 68e rue. Durée: 55 minutes. Ce film est classé G.

Avec les voix de: Jenna Elfman (Phig l'hôtesse), Matt Frewer (Frazzled), Robert Smith (Buzz / Wired) et Dave Foley (Hank le technicien).

Posté par blogfuturoscope à 00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

18 janvier 2009

le défi d'atlantis : dossier

Plan_d_fi_d_atlantis

Présenté à l'Imax 3D dynamique de 1999 à 2008.

L'ATTRACTION...

Tous les 1 000 ans, les dieux s'affrontent dans une course de chars ahurissante. Propulsé à une vitesse vertigineuse par une gigantesque catapulte, plongez au coeur de cette course légendaire dans les ruelles de la mythique cité engloutie.
Attention aux secousses...

D_fi_d_atlantis_2

atlantis

D_fi_d_atlantis_7
File d'attente

D_fi_d_atlantis_9
File d'attente

atlantis_file

D_fi_d_atlantis_8

atlantis_attente

Le film est projeté sur un écran hémisphérique de 900 m² situé face aux spectateurs, couvrant un angle de projection proche de 180°.

D_fi_d_atlantis_3

Pour apprécier le relief du film, les visiteurs sont équipés de paires de lunettes 3D à cristaux liquides, dotées de son individuel stéréo.
La salle est équipée de quatre simulateurs, comportant chacun 25 places (5 rangées de 5 sièges). Chaque simulateur est animé par un groupe de trois vérins hydrauliques.

D_fi_d_atlantis_11

D_fi_d_atlantis_10

Par mesure de sécurité, les spectateurs doivent attacher une ceinture de sécurité au niveau des hanches, puis rabattre une barre de sécurité individuelle au niveau du ventre. L'attraction est déconseillée aux personnes ayant des troubles médicaux (problèmes cardiques, vertébraux ...), sujettes au vertige ou au mal des transport, aux femmes enceintes. Elle est en outre inaccessible aux enfants mesurant moins d'1,20 m.

Entièrement réalisé en images de synthèse, il s'agit d'une course de chars volants, se déroulant tous les mille ans, sous l'oeil de Poséidon, dans la mythique cité de l'Atlantide. Le char dans lequel les spectateurs sont "embarqués" doit remporter la course en passant à travers l'anneau d'arrivée, afin de sauver la cité de la destruction.

D_fi_d_atlantis_5

D_fi_d_atlantis_1D_fi_d_atlantis_6

Le pavillon va subir des travaux de transformation courant 2009, en vue de l'arrivée d'un nouveau film dynamique dans l'univers d'Arthur et les Minimoys. Des ascenseurs vitrés seront installés en façade afin de réduire la longueur de la file d'attente intérieure, se déroulant actuellement sur quelques étages de couloirs et d'escaliers.


Le Défi d'Atlantis - Imax 3D Dynamique

L'AVIS...

Superbe attraction et aussi une des plus populaire sur le parc du Futuroscope. La 3D donne un réalisme impressionnant au film, nous sommes plongés dedans. Très beaux décors également, beaucoup d'action... Bref, on en vient à regretter le renouvellement (si prématuré de cette l'attraction encore très populaire) sur le thème des Minimoys (qui sera surement tout aussi bien voire même mieux).

1. Qualité de l'image : belles images 3D, bonne qualité - 1 pt.
2. Effets spéciaux : très bien - 1 pt.
3. Musiques : énormes - 1 pt.
4. Action : du début à la fin ! - 1 pt.
5.
Dialogues : pas mal - 1 pt.
6. Simulateur : plutôt "doux" mais efficace - 1 pt.
7. Durée : 5 mn, plutôt court - 0,5 pt.
8. Effets extérieurs : il n'y en a pas et c'est dommage - 0 pt.
9. Histoire : très originale - 1 pt.
10.
 Thématisation de l'attraction : bien, bonne idée avec les aquariums de la file d'attente - 1 pt.

NOTE    :    8,5   /   10

Photos : lesvoyagesdetk.free et http://futuroscope.dynamicforum.net/

Posté par blogfuturoscope à 00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

15 janvier 2009

destination cosmos : dossier

 

plan_destination_cosmos

Présenté au Cosmoscope de 2002 à 2008

Vous avez toujours eu envie d’explorer les confins de l’Univers ?
Décollage immédiat en direction des planètes du système solaire, puis au-delà de la Voie Lactée… La Terre s’éloigne jusqu’à disparaître dans l’immensité du cosmos ! Un voyage exceptionnel grâce aux images du télescope Hubble.

Commenté par Pierre Arditti.

L'ATTRACTION...

2008_06_05_10_46_44

L'inauguration

Le rendez-vous était donné ce vendredi 26 avril 2002 à 14H00 devant l'entrée de Planète Futuroscope. Effectivement, en arrivant, une tente blanche - le centre de lancement dans le jargon néo-spatial de nos hôtes - accueillait les visiteurs privilégiés, invités à l'inauguration de la nouveauté de l'année du parc, Destination Cosmos. Quoi mieux qu'un extrait du dossier de presse peut en quelques mots vous présenter l'attraction ? "Cette nouvelle attraction de Planète Futuroscope, unique et exclusive en Europe, promet de grands moments d'émerveillement et de découverte. Qui n'a jamais rêvé de conquérir l'espace et de se retrouver quelques instants au cœur de la galaxie ? C'est désormais un rêve accessible à tous grâce à "Destination Cosmos".

destination_cosmos___fa_ade
Façade de l'attraction

Destination Cosmos propose à chaque visiteur d'embarquer pour un voyage époustouflant les emmenant jusqu'aux confins de l'univers, là où aucun homme n'est jamais allé. Baptême de l'espace et vol du siècle pour tous, Destination Cosmos donne une occasion fantastique de voir dans des conditions exceptionnelles, l'espace reconstitué à partir des observations du télescope spatial Hubble."

hubble10
Pré-show, réplique de Hubble

 

Destination Cosmos est la première attraction - ici l'on dit destination - de la nouvelle version du Futuroscope. C'est en effet au début de cette année qu'est né "Planète Futuroscope". Exit le "Parc de l'image" dont l'érosion d'intérêt se faisait ressentir depuis près de 3 ans sur les chiffres de fréquentation. Planète Futuroscope n'est plus un parc mais une planète unique qui propose à tous ses voyageurs - vous l'aurez remarqué, le vocabulaire utilisé a pour but de nous conditionné et de mieux nous imprégner de la thématisation nouvelle - d'effectuer 4 voyages dans des univers variés et différents.

 
 

Revenons, si vous le voulez bien au début de notre voyage inter-sidérant, Destination Cosmos. Après être entré dans le parc, nous sommes conduit dans un amphithéâtre où tour à tour politique, responsable du parc et spationautes belges et français nous parleront avec passion de, respectivement, leur plaisir d'être présent pour cet événement, du plaisir de nous avoir en face d'eux, de leur expérience spatiale respective. Le célèbre astrophysicien Hubert Reeves lui-même, malheureusement absent ce jour là, sera interviewé par le directeur du parc Philippe Laflandre sur l'attraction et ses vertus pédagogiques lors d'un reportage qui nous sera projeté sur grand écran. Le tout présenté par la délicieuse journaliste Florence Dauchez. Le moment tant attendu arrive. Nous sortons de l'amphithéâtre pour nous poster devant un bâtiment recouvert d'une toile blanche.

La découverte de l'attraction

 

Il est temps de découvrir l'attraction. Nous entrons par groupe dans le pre-show dont il nous est précisé qu'il doit nous préparer à mieux voir ce qui nous sera proposé ensuite. Nous sommes dans une grande salle sombre se composant de 2 espaces où les voyageurs que nous sommes peuvent déambuler librement afin de se préparer au grand saut dans l'univers. Le premier espace permet de découvrir de quoi le système solaire est fait et qui a aidé à mieux le connaître. Le deuxième espace, quant à lui, est l'antichambre du show, où sont expliquées les récentes avancées sur la connaissance de l'univers. La salle d'embarquement permet aux passagers de s'informer sur les planètes et les grands découvreurs de l'univers. Une maquette du télescope Hubble de bonne taille trône en hauteur de cette deuxième salle.

Le pré-show en photos

DC6
Pré-show, le système solaire

 

DC1
Pré-show, découverte des scientifique qui ont marqués l'Astronomie

DC3
Pré-show, réplique de Spirit

DC5
Pré-show, réplique de Jupiter

DC9
Pré-show, réplique de Hubble

DC2__2_
Pré-show, les consignes dans l'attraction

DC10
Pré-show, avant l'embarquement...

DC11

Le show

Le grand moment arrive. Nous entrons dans une salle où des sièges légèrement inclinés sur l'arrière nous permettent de mieux apprécié cet écran hémisphérique qui fait office de plafond. Le spectacle - adaptation du "Space Show" de l'American Museum of Natural History - commence. Projeté sur un dôme de 21 mètres de diamètre, issu du principe des simulateurs militaires pour l'entraînement des pilotes de chasse, ce procédé reproduit parfaitement la vision de vol à 360°. Devant nous, vont se télescoper les images d'un voyage spatial en 3 dimensions à partir d'images d'Hubble modélisées par la NASA. Nous irons découvrir les confins de l'infini et le final, dont je ne vous dévoile rien, et sans doute la partie la plus impressionnante du show.

Au sortir de l'attraction, restauration à emporter et boutique thématisée prolongent l'expérience. La forme originale du bâtiment a servi de point de départ au mouvement tournant de "Destination Cosmos". Il abrite les files d'attente, la salle d'embarquement, la salle du spectacle, la boutique et le point de vente restauration à emporter. Sa forme présente une spirale gris acier (telle la galaxie) et conduit le voyageur sous un dôme étoilé. Une rampe lumineuse en haut de la façade envoie des messages de bienvenue en morse à tous les habitants de l'univers. La projection sur le dôme se réalise grâce à 7 vidéoprojecteurs permettant de reproduire parfaitement l'image sur l'ensemble de l'écran afin d'éviter toute déformation de l'image.

xudftrdj


La salle d'embarquement

- Espace de 500 m2
- Capacité de 472 personnes et 11 personnes handicapées
- Durée 25 minutes

La salle de spectacle

- Capacité de 483 places dont 11 handicapés
- Durée 17 minutes
- Salle équipée d'un système de traduction en 5 langues (anglais - espagnol - italien - allemand - néerlanadais)
- Sièges fixes avec une inclinaison moyenne des sièges et une légère inclinaison du sol
- Sensations de vibrations dues aus infrabasses de la musique pendant le retour sur terre

L'AVIS...

Bonne attraction dans l'ensemble. Le pré-show est un des plus impressionnant du parc, très bien réalisé, il met parfaitement dans l'ambiance par ses différentes répliques et explications. Très belle attraction, à faire ! La thématisation est très bien réalisée.

1. Qualité de l'image : très belles images dont ont apprécis le côté réel - 1 pt.
2. Effets spéciaux : très beaux, bien réalisés - 1 pt.
3. Musiques : plutôt molles, mais parfaites pour se détendre - 0,5 pt.
4. Action : heureusement il y a un "trou noir" ce qui met un peu de piquant au film - 1 pt.
5. Les voix : Pierre Arditti ne manque pas d'humour - 1 pt.
6. L'histoire / le sujet : très bien pour des débutants en astronomie -
1 pt.
7.
Les commentaires : clairs et bien expliqués - 1 pt.
8. Effets extérieurs : le son "circulaire" sous chaque siège nous permet d'être projeté dans le "trou noir" par des sensations de vibrations - 1 pt.
9. Durée : rien à dire - 1 pt.
10. Thématisation de l'attraction : sans conteste la meilleure du parc - 1 pt.

NOTE  :    9,5   /   10

Photos : lesvoyagesdetk.free

Posté par blogfuturoscope à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 janvier 2009

les voeux du futuroscope

http://www.futuroscope.com/voeux2009/

Posté par blogfuturoscope à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 janvier 2009

le futuroscope dans le vert

futuroscope_nil_bleu_kinemax"Fréquentation, chiffre d’affaires, résultat net… Le Futuroscope a bouclé sa saison 2008 sur une nouvelle progression de ses indicateurs clés. De quoi rassurer les dirigeants avant une année 2009 qui s’annonce incertaine.

1,610 million de visiteurs, 73M€ de chiffre d’affaires, 2,5M€ de résultat net. S’il ne fallait retenir que trois chiffres de l’exercice 2008 du Futuroscope, ceux-là seraient les plus appropriés.

Comme en 2006 et encore plus en 2007, la SEML Futuroscope a engrangé des bénéfices l’année dernière avec une progression de son résultat net de 40%. Au premier rang des explications, on peut noter la progression du panier moyen des visiteurs, d’un euro environ. «Cela semble confirmer que les gens ne sacrifient pas les à-côtés dès lors qu'ils ont choisi de venir dans un parc de loisir comme le nôtre», apprécie Dominique Hummel, président du Directoire.

Avec un capital entièrement reconstitué, la SEML se donne de l’air et une capacité à investir dans de nouveaux projets. Ces bons indicateurs permettent aussi au parc d’aborder la saison 2009 -qui sera « difficile » dixit Dominique Hummel- avec plus de sérénité."

Arnault Varanne
Source: http://www.technopolitain.com/

Plutôt une bonne nouvelle ! Ce qu'il est intéressant de constater dans cet article, c'est que le résultat net a bien progressé et que le capital de la société est entièrement reconstitué. Fini les années sombres avec les difficultés financières, la page est tournée ! Mais le plus important à retenir et qui laisse penseur, c'est : "une capacité à investir dans de nouveaux projets". Le Futuroscope toujours tourné vers l'avenir...


Blog Futuroscope -
http://futuroscope.canalblog.com/

Posté par blogfuturoscope à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]